Bienvenue sur le site du Centre de Ressources pour la Prévention des Radicalités Sociales (CRPRS) !

Le CRPRS, créé en 2018, s'inscrit dans la continuité du collectif partenarial "Ensemble on fait quoi" initié suite aux attentats de Paris de 2015, et porté par la tête de réseau de la prévention spécialisée du département du Nord : l'APSN.

Le CRPRS contribue à mieux comprendre les enjeux sur des sujets tels que les extrémismes politico-religieux, les radicalités en lien avec les processus de radicalisation, les mouvements de replis identitaires... Son action s'inscrit dans une philosophie de prévention à la fois globale, multidisciplinaire et innovante.

Le CRPRS propose aux professionnels de l'action sociale, bénévoles associatifs, acteurs de la politique de la ville et de la société civile une actualité, une documentation, des actions de formation et d'accompagnements de projets liés aux radicalités sociales.

AGENDA / Prochain évènement

recherche
PROPOS

Radicalité, radicalités sociales, et radicalisation sont des concepts récents en débat et en évolution. Il s'agit de productions historiques et sociales, influencées par les évènements, les sphères d’influence politiques et intellectuelles, les dynamiques internationales. A l'aube des années 2000, le terme radicalité était absent du corpus des sciences sociales. On parlait plus volontiers d’extrémisme politique ou de  fanatisme religieux. Les radicalités sociales définissent des positions, des idées, des croyances, liées à une idéologie, une religion ou une conception du monde qui ne se discutent pas.

CRPRS
Centre de Ressources pour la Prévention des Radicalités Sociales
immeuble actualités
De la contestation politique à la violence...
De la contestation politique à la violence...
Les jeunes, un atout plus qu'une menace dans la lutte antiterroriste
Les jeunes, un atout plus qu'une menace dans la lutte antiterroriste
L’ultra droite : retour d'une mouvance ?
L’ultra droite : retour d'une mouvance ?
La coopération entre états : un enjeu de lutte anti-terroriste
La coopération entre états : un enjeu de lutte anti-terroriste