Actualités
L’ultra droite : retour d'une mouvance ?
L’ultra droite : retour d'une mouvance ?

La Direction Générale de la Sécurité Intérieure (DGSI) interpelle 10 personnes de l'ultra droite dans la nuit du 23 au 24 juin 2018 soupçonnées de préparer une attaque terroriste contre des musulmans. Ces interpellations s'opèrent dans divers régions de France : Île-de-de-France, Corse, Gironde, Charente, Vienne... Actuellement, les personnes sont placées en garde-à-vue pour 96 heures maximum où une enquête est ouverte.

Cette opération est le résultat d'un travail mené par la DGSI dans le cadre d’une information judiciaire ouverte le 14 juin par la section antiterroriste du parquet de Paris. Une enquête d'avril 2018 avait, d'ailleurs, révélé qu'un groupe d'individus était en possession d'armes dont certaines seront saisies lors des dernières perquisitions. 

Les services de renseignements découvrent ce projet d'attentat terroriste en interceptant des échanges entre les membres du mystérieux groupuscule Action des Forces Opérationnelles (AFO). Ce groupe dont l'objectif est de lutter activement contre ce qu'il considère comme "le péril islamiste" a été réactivé, et animé par un certain Guy S. interpellé ce weekend ; il est présenté comme un ancien fonctionnaire de police à la retraite.

A ce propos, une enquête de Mathieu Suc et Marine Turchi de Médiapart en avril 2018 avait révélé la profonde inquiétude des services de renseignements généraux concernant la "proportion grandissante" des membres des forces de l'ordre engagés dans ces groupuscules de la droite extrême. 

Pour en savoir plus sur cette actualité, lire l'article du Parisien - 24/06/2018

Lire aussi L'Obs - 24/06/2018